Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2014

Mardi 21 octobre : c'est radio !

J'aurai le plaisir d'être interviewée demain mardi 21 octobre par Pauline Creusat, dans son émission "Contrechamp" à 9h30 sur Radio Caraïbes Nancy (90,7).

http://www.rcn-radio.org

J'ai rencontré Pauline début octobre, au cours d'un long et très agréable entretien, qui sera bientôt transformé en article sur son blog : https://legrandshivarit.wordpress.com/

Cinq mois après la sortie de La Bonne Distance, je continue à me démener pour faire découvrir ce roman à des lecteurs potentiels, et j'en profite pour remercier ici tous ceux qui me soutiennent : la librairie Didier à Nancy, la librairie Lambert à Neufchâteau, la librairie Quantin à Lunéville, la Maison de la presse à Sarrebourg, Lysiane Ganousse, Pauline Creusat, mon éditeur et bien sûr les lecteurs et lectrices, présents et futurs…

CouvLaBonneDistance-300x300_1.jpg

>>> Prochains salons et séances de dédicaces :

Dimanche 26 octobre : Salon du livre de Saint-Max (54)

Samedi 15 novembre : Maison de la presse à Sarrebourg (57)

Samedi 29 novembre : Librairie Lambert à Neufchâteau (88)

Dimanche 7 décembre : Salon du livre de Lunéville (54)

Dimanche 14 décembre : Autour du Livre à Seichamps (54)

12/10/2014

A l'Intérieur de Thomas Clerc

Un sentiment pas si courant : on referme un livre avec la sensation du choc, du chef d'oeuvre, du livre idéal qui va immédiatement prendre une des premières places dans son panthéon personnel.

Pour chacun d'entre nous, ce sera un livre différent, c'est dire si ce billet est subjectif, forcément.

C'est donc ainsi que j'ai refermé Intérieur de Thomas Clerc. Avec l'idée un peu absurde - mais je vous la livre telle quelle - que c'est LE livre que j'aurais aimé avoir écrit. Trop tard, c'est fait. Peu importe la question de savoir si j'aurais pu, si j'aurais su, ou autres participes passés en -u : de toute façon, c'est trop tard.

Intérieur-de-Thomas-Clerc.jpg

De quoi s'agit-il ? A chaque fois que je réponds à cette question, mon interlocuteur se rembrunit… Disons que le narrateur nous fait visiter son appartement, depuis la porte d'entrée jusqu'au mur de la chambre du fond.

plan-Clerc.jpg 

386 pages pour 50 mètres carrés, et chaque détail nous est décrit, depuis le rideau blanc qui sépare l'entrée du salon jusqu'au DVD trop grand qui dépasse de l'étagère. Une entreprise péréquienne qui semble perdue d'avance et que Thomas Clerc réussit à rendre passionnante : les descriptions, d'une précision clinique, sont le lieu d'une critique de la société de consommation (quoi acheter, quoi jeter), d'un passage en revue de nos petites manies (conserver des trucs inutiles, porter toujours les mêmes vêtements quand le placard regorge), de nos angoisses (on sonne à la porte mais il n'y a personne) et d'un auto-portrait en filigrane, empli d'auto-dérision. 

Parler du sujet, minimaliste, ou de la forme, sorte d'exercice de style très contrôlé, ne dit rien de la force de l'écriture de Thomas Clerc : car c'est elle qui nous emporte, et pour s'en convaincre il suffit… de lire cet excellent livre !

"(…) la nudité est naturelle dans la salle de bains et la chambre ; possible aux toilettes ; furtive dans le salon et l'entrée, qu'il faut traverser pour rejoindre la salle de bains ; incongrue dans la cuisine et le bureau ; désagréable dans la cave. "

Thomas Clerc :  Intérieur Collection L’Arbalète, Gallimard, 386 pp., 22,90 €.

23/09/2014

Les Scriptomanes sont de retour

Les ateliers d'écriture "Les Scriptomanes" reprendront le samedi 25 octobre à la Galerie KD 62 rue Charles III à Nancy.

KD-TERRASSE.JPG

Huit samedis sont prévus tout au long de la saison : 25 OCT, 22 NOV, 24 JANV, 28 FEV, 28 MAR, 25 AVR, 23 MAI, 27 JUIN. Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes.

Qui peut venir ? Tout le monde ayant le désir d'écrire. Qu'est-ce qu'on y fait ? On écrit, on lit, on s'amuse ensemble. Comment ça se passe ? Toujours très bien. Faut-il suivre tout le cycle ? Pas du tout, les séances sont indépendantes et peuvent se consommer à l'unité, pour le plaisir de la découverte. Comment me contacter ? Ici.

GP-ECRITURE.JPG

A très bientôt !

15/09/2014

Trois jours de folie au Livre sur la place 2014 !

J'ai eu la chance, pour la deuxième fois, de vivre le Livre sur la Place "de l'intérieur", après l'avoir fréquenté si longtemps "de l'extérieur" ! 

LSP-12-09-RKDR.jpg

Dans les deux cas, les heures de moindre fréquentation sont bien plus agréables ! Les auteurs sont bien visibles, le bruit est faible, la possibilité de regarder les livres tranquillement se double d'échanges possibles, et souvent intenses.

De la même manière, les heures d'affluence sont pénibles pour tous : brouhaha vertigineux, chaleur moite… Les visiteurs piétinent, s'impatientent et du coup se dirigent directement vers la pointure parisienne qu'ils entendent rencontrer. Les écrivains ne sont pas à la fête non plus, que ce soit les stars qui doivent alors dédicacer à la chaîne, ou les auteurs inconnus qui voient passer devant eux un flot ininterrompu de visages tournés vers ailleurs…

Je remercie très chaleureusement la Librairie Didier qui m'a permis de vivre ces trois jours riches et joyeux, de faire de belles rencontres et de présenter mon roman dans la plus grande manifestation littéraire de la région. 

Je remercie également une lectrice, venue acheter La Bonne Distance le vendredi, et revenue spécialement le dimanche pour me dire qu'elle l'avait adoré. Véronique, je vous adore moi aussi !

CouvLaBonneDistance-300x300_1.jpg

 

09/09/2014

Le Livre sur la place, avec ou sans Valérie ?

Voilà que se profile le Livre sur la place, à partir de vendredi prochain. Invitée pour la deuxième fois, je me réjouis de ce grand moment dans la vie d'un auteur et mon enthousiasme est intact. Je vous y attend donc avec impatience, pour parler de "La Bonne Distance"… ou de tout autre chose qui vous ferait plaisir …

CouvLaBonneDistance-300x300_1.jpg

Je n'ai qu'une seule crainte : que Valérie Trierweiler ait été été invitée secrètement, les longues files de visiteurs qui feraient la queue devant elle ne laisseraient aucune chance aux pauvres auteurs n'ayant pas partagé la vie d'un président de la République.

ecran_noir.jpg

Oui, je sais, ça fait un peu jalousie mais je l'assume, ma psy m'ayant dit que c'était un sentiment humain et que le seul problème était non pas de le ressentir mais de le refouler. Il me faudrait environ… 400 ans pour vendre autant d'exemplaires que Mme Trierweiler en 4 jours, à l'allure où je vais, et 940 ans pour vendre les 470 000 exemplaires de son tirage final. Le montant total de ses droits d'auteur estimés frôle les 1 000 000 (oui, vous avez bien lu, un million) d'euros …

J'assume donc le petit dépit que je ressens, à tenter de me faire connaître avec persévérance, à lutter contre le doute ou la déception, à mobiliser autant d'énergie à écrire qu'à trouver des lecteurs, alors que d'autres gagnent en quelques jours de quoi vivre (et donc écrire) pendant 20 ans au moins.

Mais la vraie question est ailleurs : est-ce que j'aurais aimé, pu, voulu, écrire ce livre ? En fait non. Tout va pour le mieux dans le pire des mondes.

chambrot,bonne distance,livre sur la place,nancy,trierweiler

Pour finir, ce patchwork d'auteurs réjouissant : venez nous retrouver le WE prochain sous le chapiteau !

Le Livre sur la place à Nancy : du vendredi 12 au dimanche 14 septembre 2014, de 10h à 19h. Entrée libre.